L'accessibilité numérique consiste à permettre à tous, notamment aux personnes souffrant de handicaps quels qu’ils soient, d'utiliser des ordinateurs et leurs logiciels, et de consulter ou créer des ressources numériques, sur tout type de supports (ordinateur, téléphone portable, tablette...).

 Photo d'illustration

Légende : Manuel Pereira, responsable du pôle accessibilité numérique

 

L'accessibilité numérique consiste à permettre à tous, notamment aux personnes souffrant de handicaps quels qu’ils soient, d'utiliser des ordinateurs et leurs logiciels, et de consulter ou créer des ressources numériques, sur tout type de supports (ordinateur, téléphone portable, tablette...).

 

Elle représente un enjeu croissant dans notre société, où toute une frange de la population ne maîtrise pas les codes informatiques et alors que les démarches administratives s'effectueront bientôt uniquement en ligne.

L’association Valentin Haüy oeuvre pour que l’accessibilité numérique, recon­nue en Europe comme une obligation citoyenne, soit respectée. C'est dans cette dynamique que l’association met en place un plan d’action pour investir le secteur de l’accessibilité numérique et faire entendre la voix de l’association sur ces sujets via la création d’un pôle accessibilité numérique.
Ainsi, ce pôle assure une veille technologique et mène des tests sur les matériels, logiciels et applications afin de déterminer les produits du marché les plus adaptés pour les déficients visuels. Il alerte les acteurs économiques privés ou publics sur les défauts d’accessibilité rencontrés sur leurs sites internet et applications mobiles.

Manuel Pereira, responsable du pôle accessibilité numérique de l’association Valentin Haüy répond à nos questions.
 

Bonjour Manuel, quel est le cadre légal pour l’accessibilité en France ?

La loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées du 11 février 2005 apporte des évolutions fondamentales pour répondre aux attentes des personnes handicapées. Cadre bâti, transports et nouvelles technologies sont trois des aspects importants de cette loi pour favoriser l’accessibilité pour tous.

Malgré cette loi, à ce jour, le bilan en termes d’accessibilité n’est pas à la hauteur de ce qu’on peut attendre ; en matière numérique notamment, le pourcentage de sites internet publics accessibles est encore trop faible (environ 3% à 5% selon braillenet).

 

Pourriez-vous nous exposer les grands enjeux de l’accessibilité numérique ?

D’abord il est important de rappeler que lorsqu’on  parle d’accessibilité au sens large, on parle de tous les handicaps. De nombreuses personnes sont concernées par l’accessibilité, non seulement les personnes handicapées mais aussi les seniors.

L’objectif pour nous est d’atteindre un niveau d’accessibilité numérique acceptable pour les personnes en situation de handicap.

L’accessibilité numérique est un véritable enjeu sociétal dans le sens où les bénéfices peuvent être importants pour un organisme public ou une entreprise, à la fois en termes d’élargissement de l’audience de leurs sites, mais aussi en termes de fidélité (si un utilisateur est satisfait, il restera fidèle).

Il est important que les entreprises prennent conscience de cet enjeu et de l’importance que cela peut représenter pour elles en termes économique.

 

Quel est le rôle exact du pôle accessibilité numérique de l’association Valentin Haüy ?

Le pôle accessibilité numérique a été créé en juin 2016. Il inclut le Certam(Centre d'Évaluation et de Recherche sur les Technologies pour les Aveugles et les Malvoyants), créé en 2008, dont la mission est d’évaluer les matériels et logiciels destinés aux personnes déficientes visuelles  ainsi  que  le développement de services autour de l’accessibilité des sites web et applications mobiles.

Notre mission passe par une sensibilisation des acteurs économiques au thème de l’accessibilité. Il est nécessaire de bien définir ce qu’est l’accessibilité numérique mais aussi ses enjeux, ses possibilités économiques et son caractère sociétal.
Nous souhaitons, par exemple, proposer aux entreprises de les accompagner dans la mise en accessibilité de leur site internet et applications mobiles.
 

Jean-Pierre Carpanini, salarié du Certam

Légende : Jean-Pierre Carpanini, chargé de mission au pôle accessibilité numérique, teste l’accessibilité d’un site internet

 

Quelles sont les différentes actions qui vont être mises en place pour développer ce pôle accessibilité numérique?

Nous souhaitons apporter notre expertise tant auprès des entreprises privées qu'auprès des institutions publiques.

Concernant le privé, notre savoir-faire concerne les trois aspects suivants :

  • Sensibilisation à l’accessibilité numérique
  • Formation  des équipes "métiers" en charge de l’accessibilité numérique
  • Accompagnement des équipes "métiers" dans la mise en accessibilité de leur site par un accompagnement technique et l'intégration des utilisateurs dans la phase de finalisation pour qu’ils puissent tester l’accessibilité des sites ou applications.

Concernant le public, nous souhaitons devenir un interlocuteur de référence auprès des différentes institutions.

 

Quelles sont les contraintes majeures quand on parle d’accessibilité sur le web ?

L'obstacle majeur est la méconnaissance par les gens sur le sujet.
Techniquement, l’accessibilité numérique n’est pas une contrainte, ce sont des règles de développement, des bonnes pratiques à respecter, parfois proposer des alternatives qui sont simples. Si on s’en tenait à cela, on aurait fait une bonne partie du chemin. Après il peut y avoir des règles plus contraignantes mais cela dépend des objectifs que l’on se fixe.

Il y a différents niveaux d’accessibilité : A, AA et AAA.
A : niveau correct d’accessibilité ; AA : bon niveau d’accessibilité ; AAA : inclut la notion de confort, ce qui est très difficile à atteindre.

Pour les personnes malvoyantes, il existe des règles à respecter concernant le contraste des couleurs.

Aussi, de nombreuses personnes ont cette idée reçue qu’il n’est pas possible de faire « beau » et accessible. Or un site accessible n’est pas un site « moche ». On peut trouver des solutions qui pourront préserver les choix graphiques effectués par les concepteurs d’un site internet ou d’une application mobile. Le tout est de bien connaître les règles et leur implémentation. Par des outils de tests partiellement automatisables, il est possible de s’assurer de leur bon respect.

Par ailleurs, le coût de l'accessibilité, si les mesures sont prises au départ, majore peu le prix de revient d’un site internet : une augmentation de l’ordre de 5% à 10% .

 

Quelle est la structure et l’organisation du pôle accessibilité numérique ?

Le pôle accessibilité est composé de trois personnes salariées et de dix bénévoles. L’équipe bénévole est actuellement en cours de constitution. La mise en place de ce pôle se construit progressivement. Nous sommes en train de nous donner les moyens de constituer ce service avec des compétences solides sur le sujet.

Cela nous permettra de sensibiliser les personnes, de travailler en partenariat avec des équipes techniques afin d’amener l’expertise de l’association Valentin Haüy dans le secteur public et le secteur privé.

Aujourd’hui, nous sommes  sollicités pour des tests d’accessibilité de sites d’information presse, notamment sur l'aspect graphique du site et la hiérarchie de son information.

Merci Manuel de nous avoir reçus pour nous parler du pôle accessibilité numérique de l’association Valentin Haüy.

C’est grâce à l’ensemble de nos donateurs que nous pouvons mettre en place des services pour faire avancer l’autonomie des personnes aveugles ou malvoyantes.

 

Contact pôle accessibilité numérique
Manuel Pereira
mn.pereira@avh.asso.fr
01 44 49 27 33

 

A lire également

Les sites web des 11 candidats aux élections présidentielles 2017 sont-ils accessibles aux déficients visuels ?

La capacité à consulter des sites web est aujourd’hui une condition indispensable pour mener une vie autonome et notamment pour s’informer. En partenariat avec Exallys et Temesis, acteurs majeurs de l’accessibilité et de l’ergonomie, le pôle Accessibilité Numérique de l’association Valentin Haüy a mesuré et établi un classement des sites web de campagne des 11 candidats à l’élection présidentielle de 2017, selon leur niveau d’accessibilité numérique. 

09 février 2017

L'Association Valentin Haüy, reconnue d'utilité publique en 1891, a pour vocation d’aider les aveugles et les malvoyants à sortir de leur isolement, et de leur apporter les moyens de mener une vie normale.

 

Créé en 2007, le Centre d’Evaluation et de Recherche sur les Technologies pour les Aveugles et les Malvoyants (CERTAM) a pour vocation le test ainsi que l’évaluation de matériels et de logiciels destinés aux personnes déficientes visuelles.

Notre équipe du pôle central Accessibilité a testé le sentier« Arbor&Sens » de la forêt de Fontainebleau (77), spécialement aménagé pour les personnes déficientes visuelles.

Cours de locomotion

Soutenir l'association

Faites un don

Vous avez envie d’aider les personnes aveugles et malvoyantes à gagner leur autonomie ?

Vous souhaitez vous engager dans les projets pour servir la cause de la déficience visuelle ?